Alors ? Nous en étions où déjà ? Ah oui la Thaïlande, 48 heures de transport avec deux enfants de 3 ans et 8 mois. Comment vous dire…

ÉTAPE 1 : ROISSY

Si vous suivez ce blog, vous connaissez la poisse qui s'abat généralement sur la famille Gratouilles dès qu'elle entreprend un voyage (et encore je ne raconte pas tout, sinon vous penseriez que j'invente) l'enregistrement pourtant se déroule sans problème, nous sommes très en avance. Puis nous commençons l'errance classique dans l'aéroport quand soudain Charlie demande à aller aux toilettes, il est tard, le krill hurle car il n'arrive pas à dormir, nous ne faisons pas vraiment attention, deuxième demande, nous nous dirigeons vers les WC quand une odeur assez nauséabonde s'échappe de la petite crevette qui se presse devant nous.

Trop tard… le krill hurle toujours plus fort… nous constatons les dégâts… pas de change pour Charlie, Madame Gratouilles n'a pas prévu. Monsieur Gratouilles décide de laver le pantalon et nous passons deux heures à le sécher au sèche main. Quand nous ressortons, le krill est rouge violassé à force de pleurer, madame Gratouilles est sourde à vie, la crevette a les fesses propres et un pantalon sec et le père nous dit que nous sommes en retard pour l'embarquement.

ÉTAPE 2 : L'AVION

Le krill s'était finalement endormi, mais il faut maintenant le réveiller car l'avion va décoller. Les hôtesses installent ensuite son futur petit lit… petit est le mot… bébé Gratouilles se débat dans sa boîte à sardines, il a la lumière dans les yeux, impossible de le faire dormir, les parents essayent de coincer un paréo dans la coque plastique du plafond pour cacher la lumière, sans succès, monsieur Gratouilles force alors un peu et un bout du plafonnier lui reste dans les mains…

ETAPE 3 : L'ESCALE À DOHA

Les parents Gratouilles avaient pensé que ce serait bien de prévoir une escale avec les enfants… finalement c'est une très mauvaise idée car le mini krill se réveille à nouveau et le cirque recommence. Par contre l'aéroport met à votre disposition des poussettes et une énorme ère de jeux ce qui nous sauve un peu la vie.

IMG_1120

ETAPE 4 : L'ARRIVÉE À BKK

Dormir, je veux dormir… Et non il faut désormais trouver un transport pour se rendre à Koh Lipe.

ETAPE 5 : LE TRAIN DE NUIT POUR HAT HAI

Les trains couchettes sont géniaux. Voyager en 2nde et non en première et TOUJOURS en bas c'est beaucoup plus large et moins froid qu'en haut où vous seriez transformés en glaçon.

ETAPE 6 : LE MINI BUS POUR LE PORT

L'horreur (il est important de prendre des places pour les enfants aussi, sinon ils voyageront sur vos genoux… et il fait chaud… très chaud…)

ETAPE 7 : LE BATEAU POUR KOH LIPE

L'horreur n°2, ils vendent deux fois plus de tickets qu'il n'y a de place. Ici rien ne sert de payer une place pour un enfant car de toutes les façons vous ne la trouverez pas. Si vous êtes peureux en bateau jeter vous dès le départ sur les gilets de sauvetage car ils sont rares! Ou allez y à la nage…

ETAPE 8 : LE PARADIS EXISTE

Très septique, ayant lu beaucoup de critiques très sévères sur Koh Lipe, nous avons découvert un paradis.

Nous faisons une courte halte dans un hôtel le Sita Beach Resort & spa que nous ne pensions pas terrible et finalement la chambre est franchement super, la crevette est ravie car il y a une petite piscine et des jeux pour les enfants, le personnel est d'une gentillesse rare et la mer est un lac. La crevette peu admirée avec ou sans masque et tuba des étoiles de mer bleue, des poissons clowns… et construire des châteaux de sable. Ici le sable ne ressemble ni à du sucre, ni à de la farine… de la maïzena serait la comparaison la plus proche.

IMG_1247

Puis nous prenons un petit bateau pour atteindre l'hôtel qui nous avait fait tant saliver, l'hôtel qui proposait du baby sitting, une ambiance géniale pour les enfants, et des chambres dans les arbres…