L'hooliganisme est un problème surtout chez les bébés. Peu de sociologues se sont penchés dessus. Madame Gratouilles a vainement essayé de se faire publier dans de nombreuses revues scientifiques pour sensibiliser les pédiatres à ce sujet, sans succès. Elle utilise donc cette tribune libre aujourd'hui pour vous exposer sa dure réalité de mère : son bébé est un hooligan.

Tout a commencé un soir d'octobre où ses parents regardaient le foot à la télévision, Gustave tranquillement installé dans son transat suivait, lui aussi, la partie, tout en sirotant un biberon mousseux et rotant de temps en temps. Il aurait bien aimé avoir aussi quelques petits pieds grillés de Sophie à grignoter mais son père n'avait pas eu le temps d'aller récupérer la girafe et les autres jouets à la cave. Il soupira et continua à regarder paisiblement le match analysant les stratégies des deux équipes. Il reproduisait sans s'en apercevoir le jeu de jambes des joueurs, dribblait, feintait… ce soir là, le football entra en lui. Désormais il ne vivrait que pour ça. Il décida donc de monter une équipe, il se rendit dans la crèche du quartier, sélectionna onze nourrissons et commença les entraînements. Quelques semaines plus tard, les dents de lait, c'est ainsi qu'ils se prénommaient, affrontèrent un club brésilien en déplacement. Ce fut la débâcle. Une vraie découchetée! C'est alors que son comportement changea.
Il devient agressif avec sa mère. En effet, dès qu'elle le prenait dans ses bras, il lui donnait d'énormes coups de tête l'assommant presque à chaque fois. Il en faisait de même avec son père s'essayant même aux coups de pieds souvent très mal placés. Il saccageait le canapé avec sa bave, proférait des injures le soir sans s'arrêter. Ses parents étaient désemparés. Après avoir consulté plusieurs spécialistes il apparût qu'il avait un manque de repères évident et qu'il fallait d'urgence qu'il puisse s'exprimer dans un groupe de parole. Malheureusement ce genre de groupe n'existait pas en France. Ses parents, généreux, attentionnés, voulant tout faire pour leur petit bébé, prirent immédiatement les billets d'Eurostar. Et c'est ainsi qu'il y a un mois, alors qu'un train sur deux partait pour cause de neige, toute la famille Gratouilles foula le sol mythique de cette grande nation du football, j'ai nommé l'Angleterre. Bébé hooligan fut adorable pendant les 4 jours passés là-bas, depuis notre retour cela reste difficile mais on sent qu'il veut faire des progrès. Il faudra qu'on reparte là-bas pour d'autres séances mais qu'importe si c'est pour son bien…

Brighton_2010_1

Brighton_2010_2

Brighton sous 15 cm de neige!

Brighton_2010_3

Charlie chez Jamie's Italian, 11 Black Lion Street, Brighton

Brighton_2010_4

Le lendemain, Brighton sous des trombes d'eau… plus une seule trace de neige!

Brighton_2010_5

Super boutique-hôtel à Londres pour les familles juste en face de la gare de St Pancras

Hotel Megaro, 23-27 Euston Road (rapport qualité/prix très raisonnable!)

Chambre immense avec un lit double, un canapé lit deux places plus un lit de bébé et il reste encore plein de place!

Brighton_2010_6

Charlie visite THE boutique de laine à Angel/Islington un des quartiers préférés des gratouilles

Loop, 15 Camden Passage (M° Angel)