La crevette n'aime porter que des robes. Tous les matins chaque T-shirt, chemisier, blouse, guimpe est appelé "sorte de robe" pour qu'elle daigne l'enfiler.

Mais le jour d'un mariage, il lui faut se vêtir du vêtement tant adulé. Madame Gratouilles qui se débat déjà avec sa propre tenue, part farfouiller dans l'armoire. Elle doit bien avoir une robe déjà toute prête, légère (ils prévoient 30°C). Après quelques minutes de déballage, madame Gratouilles doit se rendre à l'évidence, la crevette ne possède plus rien de ce genre. Qu'importe, madame Gratouilles a été à l'entrée des fournisseurs la semaine dernière et y a déniché de jolis voile de coton. La voilà donc qui se lance dans une "Maud" de Citronille. Le soir, alors qu'elle contemple son travail presque achevé, elle se demande si la tête de son hydrocéphale va passer. Elle ouvre donc la porte de la chambre de sa fille endormie, s'assoit sur son lit et essaie de lui passer la robe… En sortant de la pièce, elle se dirige vers une paire de ciseaux. L'encolure est modifiée façon tunique 21 et les manches sont laissées sans élastique (parce que madame Gratouilles ne se voit pas retourner dans la chambre de la crevette pour lui prendre son tour de bras!)

Image_8
Plumetis de coton imprimé à fleurs (entrée des fournisseurs)

Hier la crevette a adoré sa nouvelle robe.