Il y a un an Madame Gratouilles se lançait dans la couture japonaise, depuis elle ne jure que par ces petits livres aux finitions si subtiles. Alors après avoir fait la robe elle se devait de réaliser le haut.

Image_6